Auto-entrepreneur : quel chiffre d’affaire ne pas dépasser ?

Auto-entreprise : quel montant ne pas dépasser ?

Le travail indépendant est un programme destiné aux entrepreneurs individuels. Ce régime est plus souple que le régime traditionnel des sociétés, car il permet de créer une entreprise sans les lourdes formalités administratives et comptables. Ceci pourrait vous intéresser : Aides dont peut bénéficier le créateur :. Cependant, il y a quelques règles à suivre, notamment concernant le montant des affaires.

Le micro-entrepreneur ne doit pas dépasser un certain chiffre d’affaires annuel. Ce plafond est fixé à 82 200 € pour les ventes de biens, les prestations de services et les prestations de services. Si le micro-entrepreneur dépasse ce plafond, il doit passer au régime commercial conventionnel.

Il est important de bien calculer son chiffre d’affaires, car il est possible de se retrouver dans une situation difficile si l’on dépasse ce plafond sans le savoir. En effet, le paiement d’amendes ou de pénalités peut être exigé. De plus, il est important de savoir que le chiffre d’affaires total est calculé, c’est-à-dire que les ventes de biens, les prestations de services et les activités de prestations de services sont prises en compte.

Le micro-entrepreneur doit donc être vigilant et ne pas dépasser ce plafond de chiffre d’affaires annuel. En cas de doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des services fiscaux ou d’un expert-comptable.

A lire également

Le chiffre d’affaire maximum pour un Auto-entrepreneur est de 32 900 euros.

Le chiffre d’affaires maximum pour un auto entrepreneur est de 32 900 euros. Ce plafond est calculé sur la base du montant des ventes et services fournis par l’entrepreneur au cours de l’année civile. Lire aussi : Comment ne pas payer de charges en Auto-entrepreneur ? Si le chiffre d’affaires dépasse ce plafond, l’entrepreneur doit alors choisir un autre régime fiscal, comme le régime de la micro-entreprise. Le régime du travail indépendant permet aux entrepreneurs de créer leur propre entreprise avec un chiffre d’affaires global limité. Si l’entrepreneur ne dépasse pas le plafond annuel, il peut bénéficier d’avantages fiscaux et sociaux comme l’exonération de TVA.

Le seuil majore, c’est quoi ?

Le seuil de marge est le montant auquel les entreprises et les entreprises passent d’un régime à un autre. A voir aussi : Comment présenter un plan comptable en 5 étapes. Ce plafond est dépassé lorsque les ventes ou les prestations d’une entreprise dépassent un certain montant.

Les entrepreneurs individuels et les micro-entreprises passent du régime de la micro-entreprise au régime de l’entreprise individuelle lorsque leur chiffre d’affaires annuel dépasse 32 800 euros. Les auto-entrepreneurs passent du régime de la micro-entreprise au régime du micro-BIC lorsque leur chiffre d’affaires annuel dépasse 70 000 €.

Le seuil majoré est de 33 200 € pour les entreprises individuelles et de 82 800 € pour les micro-entreprises. Ces seuils sont applicables à compter du 1er janvier 2020.